Une expérience universitaire à ne pas rater

Lorsque nous sommes étudiants nous voulons tous profiter au maximum de l’université et des expériences en tout genre qu’elle peut nous offrir. En voilà une qui peut paraître banale, mais que les étudiants de l’Université d’Ottawa nous offrent une version un peu spéciale. La soirée karaoké du mercredi soir à Father & Son (F&S) est une institution.

Pour être honnête, le karaoké n’est pas quelque chose que j’apprécie particulièrement pour deux raisons :

1. Je sais pas chanter. 

2. Il faut chanter en public et quand tu chantes faux comme moi, ce n’est pas agréable.

Pourtant maintenant je vais au karaoké de F&S sans broncher et le plus souvent c’est même moi qui entraîne mes amies. Je n’ai encore jamais trouvé ce genre d’ambiance dans mes différents voyages et c’est ce qui me plait le plus.

Déjà pour commencer si vous arrivez après 21h, attendez-vous à faire la file dehors et ce parfois pendants plus d’une heure et quelques fois pendant une tempête de neige ou avec des températures avoisinant les moins 20. Une fois que vous êtes à l'intérieur vous n’avez plus de place pour vous assoir, le bar est tellement plein que même trouver une place debout devient difficile. Les gens chantent, dansent, rient, parlent, crient et boivent.  C’est une fête hebdomadaire avec beaucoup d’habitués. Les équipes de sports comme celles de hockey et de rugby sont là et chantent à tue-tête des chansons telles que Sweet Caroline ou encore Baby de Justin Bieber.

Au bout d’un moment dans la soirée, on ne sait plus vraiment qui doit chanter et tout le monde se retrouve devant l’écran principale, tout en se passant le micro pour que tout le monde puisse chanter. C’est une ambiance très fraternelle et amicale. On rencontre des personnes à qui on n’aurait jamais parlé en temps normal, car nous venons de pays ou de programme différents.

Ce rendez-vous est un incontournable lorsque l’on étudie à l’Université d’Ottawa. Et même si vous n’êtes pas friand de karaoké ou de lieu rempli, je vous conseille d’essayer au moins une fois pour vivre cette expérience!

On se retrouve mercredi prochain?

 

Source: cover