Rencontrez l’équipe HCuO : Mary Fulton

L’équipe française 2017-2018 est heureuse d’accueillir ces nouvelles écrivaines parmi la famille Her Campus U Ottawa. En ce mois de novembre, l’équipe est heureuse de vous présenter la belle Mary Fulton.

Nom : Mary Fulton

Âge : 21

Programme d’études : Arts mineure en communication

Ville natale : Lyon, France

Plat préféré : Cervelat pistaché (plat lyonnais)

Chats ou chiens ? : Plutôt chats

Plutôt matinale ou nocturne ? : Nocturne

Célibataire ou en couple ? : Célibataire

Her Campus uOttawa : Bonjour Mary! Comment vas-tu ?

Mary Fulton: Bonjour, je vais bien, merci!

HC : Si tu pouvais me dire une citation qui t’inspire le plus, ce serait laquelle ?

MF : C’est une citation qui vient d’un conte musical pour enfant en France qui s’appelle Emilie Jolie et qui dit : « Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve ».

HC : Qu’aimerais-tu faire après avoir reçu ton diplôme ?

MF : Je gradue en juin, donc juste après ça serait d’abord de profiter de mes vacances, travailler pour avoir un peu d’argent de côté afin de continuer mes études et faire une maîtrise, idéalement en Angleterre.

HC : Comment t’impliques-tu à l’université ?

MF : Je me suis portée bénévole pour faire une conférence sur les relations publiques avec Luc Dupont, puis il y a Her Campus uOttawa et c’est tout.

HC : Pourquoi as-tu choisi l’Université d’Ottawa ?

MF : Pour plusieurs raisons à vrai dire. D’abord, je ne voulais pas rester en France pour mes études, je voulais partir, aller à l’aventure. Alors, en cherchant j’ai vu que le prix des universités au Québec était le même prix que les écoles que je voulais faire si j’étais obligée de rester en France. Ensuite, j’ai assisté à une réunion, au centre culturel canadien de Paris, pour les Français voulant faire leurs études au Canada. À cette réunion, on nous a dit que le Québec avait un accord avec la France au niveau des prix des universités, voulait rompre cet accord ! Mais la personne faisant la réunion nous a dit qu’Ottawa cherchait justement des Français et faisait des prix intéressants. Ne voulant pas me retrouver à devoir payer plus cher que prévu en plein milieu de mes études et devoir abandonner en plein milieu, j’ai préféré aller directement à Ottawa. Et lorsque j’ai vu que l’université était bilingue, c’était parfait pour moi et j’ai su que je voulais aller étudier là-bas.

HC : Qu’est-ce que t’aimes le plus à Ottawa ?

MF : J’aime que ça soit petit ! Après avoir vécu dans la région parisienne je voulais quelque chose de calme, pas trop stressant. Ottawa est la capitale parfaite !

HC : Quels sont tes rêves les plus fous?

MF : j’en ai plusieurs, haha ! Le premier serait de tout abandonner du jour au lendemain et dire : « je pars faire le tour du monde ! je ne sais pas quand je reviens ! BYE ! ». Un autre serait, pour moi qui veux faire de la communication, d’organiser les jeux olympiques ou les Oscars ou encore la coupe du monde de football (Soccer). Un autre de mes rêves serait de jouer dans un film ! Je ne veux pas être actrice, mais j’aimerai bien juste une fois pour voir ce que c’est…

HC : Quelles sont tes passions dans la vie?

MF : Le cinéma et le voyage. Le cinéma est une sorte de voyage je trouve, c’est relaxant ! Et quant au voyage, le fait d’avoir vécu en Europe et d’avoir la chance de pouvoir voyager aussi facilement (2h en train de Londres, 1h30 de Bruxelles, 2h30 de milan…), chance que je n’ai pas encore su saisir, me donne ce gout du voyage et de découvrir de nouvelles choses !

HC : Pourquoi aimes-tu écrire?

MF : Je ne suis pas très douée pour parler aux gens que j’aime et c’est donc plus facile pour moi de leur écrire. C’est pour cela avant tout que j’aime écrire ! Après écrire des articles comme je le fais à Her Campus U Ottawa, est quelque chose que j’aime, car c’est une manière de partager mes intérêts avec des personnes que je ne connais pas forcément et aussi, ça détend énormément !

HC : Que fais-tu quand tu veux « décrocher », te relaxer?

MF : En général, j’essaie de partir de mon quotidien. Ça peut être de plusieurs manières : en faisant du magasinage, en partant (pas forcément loin, juste dans un endroit où je n’ai pas l’habitude d’aller), prendre un bon bain avec une bath bomb de Lush (c’est un de mes péchés mignons), ou tout simplement en faisant un Skype avec mes amis en France !

Les textes de la belle Mary Fulton sont publiés deux fois par mois, ne manques pas ça!